Les marchés et les spécificités liées au réemploi

Actualités Cycle Up , Bonnes pratiques Rédigé par : Hajar Bourazki 15 février 2022

Adaptez vos marchés au réemploi

Le réemploi dans la passation des marchés avec l’entreprise des travaux, peut s’adapter à tous les modes d’adjudication (en macro-lots ou en lots séparés pour les entreprises générales tous corps d’état.)

Marché non alloti

Dans le cas d’un marché non alloti, l’entreprise tous corps d’état aura la mission de fournir pour chaque lot, les matériaux de réemploi et de les remettre en œuvre.

Marché alloti

Dans cette configuration de marché alloti, les entreprises candidates répondent aux lots séparés en soumettant pour chacun une offre de base en matériaux neufs et une variante en réemploi. L’inverse est également possible. Le réemploi peut être chiffré en base et les matériaux neufs en alternative. Cette précaution est utile en cas d’indisponibilités de gisements ou d’impossibilités de mise en œuvre des matériaux de réemploi. D’autres configurations sont également possibles pour les marchés allotis.

Le lot 0 : un lot spécifique au réemploi

La maîtrise d’œuvre peut définir dans son marché, un lot spécifique à la fourniture de matériaux de réemploi. La mission de l’attributaire est d’abord de fournir les autres lots en matériaux de réemploi (in situ ou approvisionnement extérieur), elle peut également être étendue jusqu’aux autres opérations relatives au réemploi : déposer sélectivement les matériaux, gérer leur transport, leur conditionnement, nettoyage, préparation à leur remise en œuvre et leur stockage sur chantier. Ces activités peuvent avoir lieu sur site, si un espace suffisant leur est dédié, afin de ne pas altérer le bon fonctionnement du chantier.

Les autres lots du marché sont constitués d’une manière classique, et détaillés avec les matériaux et les méthodes de mise en œuvre nécessaires. L’entreprise candidate soumettra dans son offre, en plus de la fourniture et pose des matériaux neufs, la variante qui indiquera la possibilité de s’approvisionner en matériaux de réemploi du lot 0, en chiffrant uniquement le coût de leur remise en œuvre.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution

Le périmètre de prestation du lot 0 spécifique au réemploi ne se limite pas uniquement à la dépose. La clé est d’exploiter le savoir-faire de chacun. A vous d’étendre la mission jusqu’à la remise en état ou même jusqu’à la pose s’il s’avère qu’elle en les moyens nécessaire sont présents.

Contenu rédigé par Hajar BOURAZKI et Coline BLAISON

Articles similaires
22 novembre 2022

Qu’est-ce que le diagnostic PEMD et quelles sont ses évolutions réglementaires ?

L’évolution règlementaire prévue pour 2023 concernant le passage du diagnostic déchets au nouveau diagnostic Produit-Équipement-Matériaux-Déchet (PEMD) peut être confusante pour les acteurs du bâtiment. Nous vous proposons d’y voir plus clair en vous présentant les changements à venir pour le…

28 octobre 2022

Le grand plongeon dans le réemploi du Stade Nautique de Châtillon Malakoff

Dans le cadre de la déconstruction reconstruction du stade nautique intercommunal de Châtillon Malakoff, la maîtrise d’ouvrage Vallée Sud- Grand-Paris a souhaité intégrer une démarche de réemploi au projet. Retour sur une mission ambitieuse et passionnante pour un bâtiment qui…

parquet réemploi
25 octobre 2022

Retour d’expérience sur un projet de réemploi par une MOA : ICEO et les aménagements de Jaguere & Mellinet

Eric Gérard, directeur général d’ICEO, un promoteur immobilier dédié à l’accession abordable basé à Nantes, nous parle de sa collaboration avec Cycle Up dans le cadre de 2 projets d’approvisionnements de matériaux de réemploi sur des projets de logements neufs….