RecycLivre, une entreprise éco-responsable

Articles et actualités News Rédigé par : Ellie Dana 6 mai 2020

Chez Cycle Up nous avons à cœur de faire circuler un message, celui de démontrer que l’on peut économiser nos ressources en réduisant nos déchets. C’est pourquoi il nous est important de mettre à l’honneur certains projets tel que RecycLivre. Comme nous cette entreprise se veut éco-citoyenne et a pour but de réduire au maximum ses émissions de CO2 afin d’avoir un faible bilan carbone à la fin de chaque année.



Qu’est-ce que Recyclivre ?

RecycLivre offre un service gratuit et innovant de collecte de livres auprès de particuliers, associations, entreprises et collectivités. L’entreprise donne ensuite une seconde vie aux livres qui sont remis en circuit de distribution sur internet à petit prix, ainsi d’autres individus peuvent en profiter. Ils reversent également 10% de leurs revenus nets générés par la vente des livres d’occasion à des associations ayant des actions concrètes en faveur de la culture et de la préservation de l’environnement.

Cela vous rappelle peut -être quelque chose ?

Eviter la benne pour rechercher des filières de réemploi ou de reconditionnement est une tâche bas carbone à part entière. Le destin d’un livre, tout comme celui des matériaux de déconstruction et surplus de chantier, n’est ni la poubelle de tri, ni la déchetterie, ni même la cave. Pourtant, ne sachant que faire des livres qui encombrent, c’est souvent la solution choisie par leur propriétaire. Dans la lignée des entreprises travaillant chaque jour à faire de notre monde actuel un monde tourné vers l’économie circulaire Cycle Up et RecycLivre souhaitent tous deux à leur manière faire changer les pratiques citoyennes.

Plus d’informations sur ww.recyclivre.com.

Nos lectures du moment

L’usage du monde, Nicolas Bouvier – Un magistral récit de voyage dans les années 50. Parce qu’il fut un temps ou une Fiat pouvait aller de Suisse en Yougoslavie puis en Afghanistan en visant l’Inde et que l’aventure était belle de rencontres et d’imprévus. Une sublime méditation sur les hommes et ce qui les réunit malgré les différences culturelles. A retrouver ici.

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson – Pour une aventure immobile, un confinement volontaire qui vaut bien des périples et une méditation sur l’hiver et l’observation du quotidien qui forge une force intérieure et aide à combattre l’ennui. A retrouver ici.

Gagner la Guerre, Jaworski – Un super mélange de complots et d’intrigues dans un univers fictif de renaissance italienne. On y suit Buenvenuto, une crapule qui fait les pires choix pour sauver sa peau et s’enfonce toujours un peu plus dans les ennuis.

Le discours, Fabrice Caro – Deuxième roman de Fabrice Caro aussi connu sous le nom de Fabcaro et plus précisément sous ces traits de crayon, car Fabrice Caro est tout d’abord un auteur de BD où l’humour est à son plus haut degré et vire au noir. On peut citer « ZAI ZAI ZAI ZAI » ou « Moins qu’hier (plus que demain) ». Dans « Le discours », il nous fait découvrir que sa verve tombe aussi juste que ses dessins. On rit à gorge déployée et ça, par temps de confinement, ça vaut bien un bon bol d’air frais !

La vie ardente de Michel-Ange, Irving Stone – Le synopsis de ce livre est évidemment de la vie du jeune artiste et de son irrésistible passion pour la sculpture, mais aussi de Florence, de la Renaissance, des autres artistes de cette période, de l’influence de la famille de Médicis et des tumultes religieux de l’époque. A retrouver ici.

Articles similaires
Quizz 1
25 mai 2020
Le saviez-vous ? Réemploi & architecture

A votre avis, parmi les bâtiments ci-dessous, lesquels ont appliqué les principes du réemploi et de l’économie circulaire ?

Fiche projet_Bâtiment 201
22 mai 2020
Fiche projet – Bâtiment 201

ICADE a souhaité mettre en place une stratégie d’économie circulaire afin de limiter la production de déchets issus de la déconstruction d’un ensemble de bureaux et d’entrepôt situé à Aubervilliers.

Fiche projet_Le Prado
15 mai 2020
Fiche projet – Le Prado

Le maître d’ouvrage ICADE a souhaité mettre en place une stratégie de diminution de sa production de déchets en favorisant le réemploi des matériaux sur un projet de transformation de bureaux en logements à Marseille.