Retour d’expérience d’un projet de réemploi par une entreprise de construction : le projet Montrouge 

Témoignages clients/interviews Rédigé par : Team Cycle Up 7 novembre 2023

Leticia Cruz, chargée de développement durable chez Eiffage, a accepté de répondre à nos questions dans le cadre d’une collaboration avec Cycle Up sur le projet Montrouge. Un projet favorisant une approche plus durable de la gestion des ressources par des objectifs importants de réemploi de matériaux à accomplir.

3D projet Montrouge

Parlez-nous un peu du projet Montrouge !

Ce projet implique la rénovation d’un bâtiment de plus de 12 000 mètres carrés, avec la démolition d’une partie de ses surfaces pour créer des terrasses extérieures et ajouter des extensions. L’objectif principal de ce projet est d’améliorer l’attrait et l’accueil du quartier tout en respectant des normes écologiques visant à réduire son empreinte carbone.

Ce projet se distingue pour nous par un cahier des charges très conséquent établi par la maîtrise d’ouvrage Gecina, assez volontariste sur le sujet du réemploi et de l’économie circulaire.

Pouvez-vous nous expliquer la démarche bas-carbone du projet Montrouge ?

L’enjeu central de ce projet est de réduire au maximum l’empreinte carbone de la nouvelle zone en cours de construction, au travers de l’utilisation de matériaux extérieurs issus du réemploi. Pour ce faire, des études ont été menées afin de déterminer les besoins du projet et les éléments qui pouvaient être réutilisés (in situ) ou surtout approvisionnés en externe (ex situ), parmi des éléments tels que les luminaires ou les sanitaires. 

Ce projet se distingue par une dimension assez exceptionnelle d’intégration du réemploi, avec un cahier des charges strict détaillant les quantités de matériaux devant provenir du réemploi. Il est accompagné d’un système de bonus / malus en cas de non-respect ou de dépassement des pourcentages imposés. C’est un système qui interpelle les sous-traitants et est finalement assez motivant pour l’ensemble de la chaîne.

Chantier Projet Montrouge

Comment en êtes-vous venu à collaborer avec Cycle Up ?

Nous avons choisi de collaborer avec Cycle Up afin d’établir la faisabilité du réemploi sur le projet tout en sollicitant leurs compétences spécifiques pour une évaluation critique. En effet, nous n’avions pas d’expertise en interne sur les sujets techniques, or le réemploi s’accompagne de contraintes de performances ou de garanties auxquelles nous ne sommes pas habitués. Nous avons alors rapidement pensé à eux pour nous accompagner. 

Depuis plus d’un an, nous sommes à la recherche d’approvisionnements extérieurs de matériaux de réemploi pour ce chantier. Une longue étape, mais nécessaire, car il est important de valider la correspondance et la qualité des gisements ainsi que les modalités et modifications avec les maîtres d’ouvrage. À cette fin, une chargée de qualité-environnement a été désignée pour superviser le chantier, travaillant en étroite collaboration avec Clémence de l’équipe Cycle Up.

Intérieur chantier projet Montrouge

Afin d’optimiser la démarche de réemploi sur ce chantier, Cycle Up mobilise ses compétences pour réévaluer, effectuer des tests et formuler des recommandations, y compris des suggestions de remplacement ou d’ajout si cela s’avère nécessaire.

À quelles adaptations avez-vous dû procéder pour soutenir la démarche de réemploi ?

Le réemploi de matériaux nécessite une réorganisation conséquente sur le chantier. À titre d’exemple, cela implique une augmentation significative des échanges collaboratifs avec les sous-traitants, notamment pour les accompagner sur les contraintes et spécificités techniques liées à la requalification. 

Cette démarche demande de penser autrement un chantier, à réfléchir à chaque matériau qui pourrait être possiblement réutilisé. Globalement, nous constatons que le développement de l’économie circulaire contribue au changement des mentalités, que ce soit sur le gaspillage ou les modèles d’achat, et commence peu à peu à se faire de plus en plus accepter.  Elle permet à la fois de contribuer à une consommation plus durable tout en réduisant les coûts en filières de traitement.

Quelles sont les prochaines étapes de ce projet ? 

Extérieur chantier projet Montrouge

La livraison du chantier est prévue pour le premier semestre 2024, et même si le gros œuvre est fini, il reste beaucoup d’éléments à finaliser pour le second œuvre. Nous sommes dans la dernière ligne droite pour identifier les derniers gisements de réemploi demandés pour le projet, en collaboration avec la Maîtrise d’œuvre. Nous sommes dans l’objectif, mais nous allons essayer de le dépasser !

Ce projet constitue pour Eiffage un laboratoire de réemploi, qui nous permettra d’accumuler de l’expérience, mais également de démontrer la faisabilité du réemploi. 

Il va nous permettre d’améliorer notre capacité à répondre de manière plus efficace à de nouveaux appels d’offres, en nous aidant à déterminer les tests nécessaires pour répondre à des installations complexes. À la conclusion du projet, nous prévoyons d’effectuer un bilan détaillé des aspects financiers, techniques et opérationnels.

Enfin, pouvez-vous nous donner quelques conseils à appliquer sur un projet de réemploi ?

Il est déjà important de s’entourer de personnes compétentes ou se faire conseiller, et dans notre cas Cycle Up a été d’une aide significative. Il ne faut par ailleurs pas hésiter à s’entourer de sous-traitants pro-actifs qui contribuent à identifier les opportunités de réutilisation et à maximiser l’efficacité du processus pour alimenter cette boucle vertueuse. 

Selon moi, les maîtres-mots autour du réemploi sont : anticipation et planification. Il ne faut pas se lancer à l’aveugle, car l’adaptation aux demandes du maître d’ouvrage demande de la rigueur et du temps.

Retour d'expérience de projet de réemploi : échange avec le déconstructeur Premys
Articles similaires
ESS cycle up et muto
2 avril 2024

Acteurs de l’ESS, n’hésitez plus, optez pour des matériaux issus du réemploi !

De nombreux acteurs et associations de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) cherchent à réduire leurs dépenses par faute de moyens. L’achat de matériaux est le parfait exemple d’un coût qui peut se réduire très facilement. Et si, plutôt que d’opter…

8 mars 2024

Des WC reconditionnés vendus dans les agences CEDEO

CYCLE UP est particulièrement fier d’accompagner l’enseigne CEDEO dans sa démarche de développement de l’économie circulaire, avec la mise en marché à partir de l’hiver 2024 de produits sanitaires reconditionnés dans leurs agences d’Ile-de-France. Cette nouvelle collaboration démontre l’engagement concret…

groupe - résumé 2023
8 janvier 2024

Résumé de l’année 2023 chez Cycle Up!

Alors que la page de 2023 se tourne et que 2024 s’annonce pleine de promesses et de défis, nous sommes heureux de partager le bilan de l’année écoulée ! L’équipe Cycle Up a bien grandi ! Nous sommes ravis de…