Éco-conception et matériau : concevoir durablement en vue du réemploi – 2/5

Bonnes pratiques Rédigé par : Ellie Dana 1 septembre 2021

Partie 2/5 : Penser l’éco-conception à l’échelle d’un matériau

Pourquoi penser la durabilité du matériau dès sa conception ?

Une des difficultés à laquelle se confronte le réemploi, et notamment la fourniture en matériaux de réemploi, est la quantité d’un même matériau disponible. conception

Même s’il est parfois possible de fournir plusieurs gisements différents sur un même projet, ceux-ci peuvent demander un travail supplémentaire d’adaptation (dimensions différentes par exemple).

Comment s’y prendre dans une démarche d’éco-conception ?

En concevant chaque élément et composant du projet, il faut avoir en tête quatre principes :

Standardisation

Il est recommandé de limiter le nombre de références différentes pour un même type de matériau au sein d’un projet, afin de proposer, à terme, des gisements homogènes et conséquents. Il est également préférable de travailler avec des éléments aux dimensions standards dans le but de faciliter la recherche de repreneurs dans le futur. Ces éléments sont plus facilement compatibles avec des éléments venant d’autres gisements. Ils demandant en effet moins de travail d’adaptation si intégrés dans une conception déjà avancée.

De plus, comme c’est le cas dans la construction métallique, la standardisation des éléments peut pallier un certain manque d’informations.

Dans le futur

On pourra imaginer une standardisation à plus grande échelle. Cela permettrai la gestion et l’anticipation des gisements au sein d’une même maîtrise d’ouvrage.

Systémisation

Les architectures complexes peuvent entrainer des éléments aux géométries particulières qui ne peuvent être réemployées que dans des configurations similaires. Il est donc préférable d’utiliser au maximum des éléments aux géométries simples, permettant une pluralité d’assemblages. C’est pourquoi il est recommandé de travailler avec des systèmes d’éléments qui peuvent être décomposables en éléments simples.

De plus, travailler avec des systèmes préassemblés permet d’accélérer grandement les phases de dépose sélective en permettant une partie du démontage au sol dans de meilleures conditions de sécurité.

Préfabrication

La préfabrication est un procédé très utile dans la conception pour favoriser le réemploi.
Il est notamment possible de réaliser des modules préfabriqués (contenants ossature, isolant, finitions…) autoportants et emboitables qui permettent de simplifier les opérations de construction et déconstruction.

Les éléments préfabriqués peuvent être de plusieurs échelles, du module manuportable au module de la dimension d’un espace complet.
Néanmoins, pour tout type d’éléments préfabriqués, il est important de pouvoir redémonter les modules en usine. En effet, cela permet le recyclage de ses composants si celui-ci ne trouve pas de seconde vie en son état.

Dimensionnement compatible

Si l’on travaille avec des éléments préfabriqués sur-mesure, il est important de réfléchir aux dimensions de ces éléments pour permettre une multitude d’organisations différentes. C’est le cas par exemple de la brique.

Les limites



Concevoir avec des éléments standardisés ou déjà existants peut diminuer les libertés de conception, mais il permet néanmoins l’apparition d’un nouveau défi architectural : composer une nouvelle architecture à partir de matériaux prédéfinis.

En savoir plus sur l’éco-conception :

1/5 Éco-conception et matière : comment concevoir durablement en vue du réemploi ?

3/5 Éco-conception et assemblage : comment concevoir durablement en vue du réemploi ?

4/5 Éco-conception et bâtiment : comment concevoir durablement en vue du réemploi ?

5/5 Éco-conception et BIM : comment concevoir durablement en vue du réemploi ?

Articles similaires
schema diag
2 décembre 2022

Comment entamer une démarche de réemploi suite au diagnostic PEMD ?

Comme décrit dans l’article “ Qu’est-ce que le diagnostic PEMD et quelles sont ses évolutions réglementaires ? » , le diagnostic PEMD devient réglementaire à partir du 1er janvier 2023 pour toute déconstruction ou rénovation significative de plus de 1000 m²….

22 novembre 2022

Qu’est-ce que le diagnostic PEMD et quelles sont ses évolutions réglementaires ?

L’évolution règlementaire prévue pour 2023 concernant le passage du diagnostic déchets au nouveau diagnostic Produit-Équipement-Matériaux-Déchet (PEMD) peut être confusante pour les acteurs du bâtiment. Nous vous proposons d’y voir plus clair en vous présentant les changements à venir pour le…

28 octobre 2022

Le grand plongeon dans le réemploi du Stade Nautique de Châtillon Malakoff

Dans le cadre de la déconstruction reconstruction du stade nautique intercommunal de Châtillon Malakoff, la maîtrise d’ouvrage Vallée Sud- Grand-Paris a souhaité intégrer une démarche de réemploi au projet. Retour sur une mission ambitieuse et passionnante pour un bâtiment qui…