Concevoir réemployable : Quels sont les freins actuels du réemploi ? Partie 1/2

Bonnes pratiques Rédigé par : Ellie Dana 8 septembre 2021

Partie 1/2 : Les éventuels freins à une conception réemployable

Les freins

Tout d’abord, commençons par citer les freins au réemploi pouvant intervenir avant l’étape de conception. Une liste non exhaustive des principaux freins du réemploi aujourd’hui a ainsi été réalisée à partir d’entretiens effectués auprès d’acteurs de la pratique.

En voici les fondamentaux :

Informations sur les gisements

info gisement frein réemploi
  • La connaissance des gisements disponibles est encore trop souvent méconnue (chantiers de déconstruction à venir, surplus de commandes…).
  • Peu de diagnostics ressources sont réalisés par rapport au nombre de chantiers de déconstruction.
  • De surcroît, il existe peu de filières intermédiaires pour le stockage et le reconditionnement.

Inventaire & caractérisation des gisements

inventaire gisement
  • Seuls les matériaux visibles peuvent être diagnostiqués.
  • Sans remise en état, les matériaux de mauvaise qualité ou en mauvais état ne peuvent être réemployés.
  • Une perte des informations (caractéristiques techniques, physiques, chimiques…) entre la mise en œuvre et la dépose peut arriver.
    réemployable

Dépose sélective pour un futur réemploi des matériaux

dépose selective réemploi
  • Il arrive que les matériaux ne soient pas accessibles pour la dépose.
  • Les matériaux sont parfois non démontables.
  • La dépose sélective et le conditionnement sont complexes et longs.
  • Le stockage est occasionnellement impossible sur le site.

Conception intégrant des matériaux de réemploi

conception materiaux réemploi
  • Le réemploi est souvent intégré trop tard dans le processus de conception.
  • Il peut ne pas y avoir de visibilité sur les ressources disponibles à long et moyen terme.
  • On constate des aprioris esthétiques sur les matériaux de réemploi.

Fourniture et remise en œuvre en vue d’un réemploi

  • Les informations techniques ne sont pas disponibles pour l’acquéreur.
  • Les gisements sont non homogènes et en petites quantités.
  • L’offre et demande ne correspondent pas.
  • On peut observer des difficultés assurantielles et juridiques.
Articles similaires
21 juillet 2022
Focus partenaire : HESUS, des solutions durables pour les terres de chantier

HESUS, société d’économie circulaire dans le secteur du BTP, a été un des premiers partenaires de Cycle Up au lancement de sa plateforme, et nous nous sommes rapidement alliés pour accompagner les acteurs du BTP dans leurs problématiques de déchets de chantier. La mission d’HESUS 260 millions de tonnes, c’est le volume de déchets produit…

21 juillet 2022
Retour d’expérience sur un projet de réemploi : aménagement de bureaux

Thomas Mathieu, directeur de l’agence d’événements digitaux, Bisons.io, nous parle de son expérience récente d’un projet de réemploi. Alors que sa société commence à grossir, Thomas trouve des bureaux de 160m2 au centre de Lyon. Cet espace, historiquement des locaux de médecine du travail, nécessite beaucoup de transformation avant de devenir des bureaux pour les…

7 juin 2022
Les lauréats du concours Upcycling 2022

« Matériaux immortels – réanimons la matière » Cycle Up lançait début 2022 un concours à destination des étudiants et jeunes diplômés en architecture, design ou ingénierie autour de l’upcycling. Le principe ? Proposer un équipement d’ameublement ou d’aménagement détournant ou assemblant au minimum l’un des 3 matériaux suivants, et ce dans une démarche de réemploi ou…