Concevoir réemployable : Quels sont les freins actuels du réemploi ? Partie 1/2

Bonnes pratiques Rédigé par : Ellie Dana 8 septembre 2021

Partie 1/2 : Les éventuels freins à une conception réemployable

Les freins

Tout d’abord, commençons par citer les freins au réemploi pouvant intervenir avant l’étape de conception. Une liste non exhaustive des principaux freins du réemploi aujourd’hui a ainsi été réalisée à partir d’entretiens effectués auprès d’acteurs de la pratique.

En voici les fondamentaux :

Informations sur les gisements

info gisement frein réemploi
  • La connaissance des gisements disponibles est encore trop souvent méconnue (chantiers de déconstruction à venir, surplus de commandes…).
  • Peu de diagnostics ressources sont réalisés par rapport au nombre de chantiers de déconstruction.
  • De surcroît, il existe peu de filières intermédiaires pour le stockage et le reconditionnement.

Inventaire & caractérisation des gisements

inventaire gisement
  • Seuls les matériaux visibles peuvent être diagnostiqués.
  • Sans remise en état, les matériaux de mauvaise qualité ou en mauvais état ne peuvent être réemployés.
  • Une perte des informations (caractéristiques techniques, physiques, chimiques…) entre la mise en œuvre et la dépose peut arriver.
    réemployable

Dépose sélective pour un futur réemploi des matériaux

dépose selective réemploi
  • Il arrive que les matériaux ne soient pas accessibles pour la dépose.
  • Les matériaux sont parfois non démontables.
  • La dépose sélective et le conditionnement sont complexes et longs.
  • Le stockage est occasionnellement impossible sur le site.

Conception intégrant des matériaux de réemploi

conception materiaux réemploi
  • Le réemploi est souvent intégré trop tard dans le processus de conception.
  • Il peut ne pas y avoir de visibilité sur les ressources disponibles à long et moyen terme.
  • On constate des aprioris esthétiques sur les matériaux de réemploi.

Fourniture et remise en œuvre en vue d’un réemploi

  • Les informations techniques ne sont pas disponibles pour l’acquéreur.
  • Les gisements sont non homogènes et en petites quantités.
  • L’offre et demande ne correspondent pas.
  • On peut observer des difficultés assurantielles et juridiques.
Articles similaires
22 novembre 2022

Qu’est-ce que le diagnostic PEMD et quelles sont ses évolutions réglementaires ?

L’évolution règlementaire prévue pour 2023 concernant le passage du diagnostic déchets au nouveau diagnostic Produit-Équipement-Matériaux-Déchet (PEMD) peut être confusante pour les acteurs du bâtiment. Nous vous proposons d’y voir plus clair en vous présentant les changements à venir pour le…

28 octobre 2022

Le grand plongeon dans le réemploi du Stade Nautique de Châtillon Malakoff

Dans le cadre de la déconstruction reconstruction du stade nautique intercommunal de Châtillon Malakoff, la maîtrise d’ouvrage Vallée Sud- Grand-Paris a souhaité intégrer une démarche de réemploi au projet. Retour sur une mission ambitieuse et passionnante pour un bâtiment qui…

parquet réemploi
25 octobre 2022

Retour d’expérience sur un projet de réemploi par une MOA : ICEO et les aménagements de Jaguere & Mellinet

Eric Gérard, directeur général d’ICEO, un promoteur immobilier dédié à l’accession abordable basé à Nantes, nous parle de sa collaboration avec Cycle Up dans le cadre de 2 projets d’approvisionnements de matériaux de réemploi sur des projets de logements neufs….