Comment rechercher un gisement de matériaux de réemploi ?

Bonnes pratiques Rédigé par : Clémence Drouglazet 25 avril 2023

Rechercher des gisements de matériaux de réemploi pour un projet demande une certaine organisation et de l’anticipation.

Une fois que les rôles de chaque acteur prenant part à la recherche sont définis, il est nécessaire de mettre en place un outil de suivi interne à l’entreprise générale pour organiser la recherche.

Cet outil de suivi, en général sous format de tableur, doit être le moyen de capitaliser tous les gisements identifiés.

Ci-dessous, un exemple du tableau de suivi des propositions de gisements interne à Eiffage et partagé avec Cycle Up, dans le cadre du projet Eiffage Montrouge :

rechercher gisement matériaux réemploi tableau suivi

Déterminer les critères de recherche

1- Prendre en compte de la rareté du gisement

Ce critère peut être estimé en considérant trois niveaux :

  • gisement récurrent
  • gisement occasionnel
  • gisement rare

Les familles de matériaux les plus propices au réemploi / réutilisation étant considérés comme récurrents, il sera plus facile de les sourcer sur le marché. Ce critère permet d’ordonnancer la recherche de gisement. Il doit être renseigné par la personne en charge du suivi du réemploi (interne ou externe) qui a une visibilité sur le marché des matériaux issus du réemploi.

2- Intégrer les caractéristiques techniques attendues côté MOA

Il peut s’agir de dimensions, de caractéristiques esthétiques, d’un classement au feu, etc….

Habituellement, les protocoles de vérification de ces caractéristiques (requalification) sont établis par la MOE lors de l’élaboration du marché de travaux et sont soumis à validation du contrôleur technique qui rend compte de sa décision dans le Rapport Initial du Contrôle Technique (RICT). Il est possible qu’un organisme tiers indépendant soit missionné par la MOA afin de procéder lui-même à la validation des solutions de réemploi. Dans certains cas, ce sera directement à l’entreprise de définir ces protocoles, elle peut alors se faire accompagner d’un expert qualificateur.

Si des essais en laboratoire sont à réaliser, l’entreprise doit se rapprocher d’organisme spécialisé tel que le CEBTP (résistance mécanique, acoustique, thermique…) ou le LNE (feu).

3- Confirmer la nécessité de présenter un échantillon

Ce critère doit être communiqué par l’architecte et les BET.

4- Définir les dates d’intervention du sous-traitant lié au lot du matériau concerné

Cette date est importante puisqu’elle définit la période à laquelle le matériau doit être livré sur le chantier pour être remis en œuvre en temps voulu. 

Par exemple, si des W.C en réemploi sont prévus, la date de disponibilité du gisement sera la période d’intervention du plombier. Si le matériau est disponible sur une période qui précède les dates d’intervention, il est envisageable d’acheter et stocker le matériau.

rechercher matériaux réemploi sanitaire

5- Définir la date limite de proposition de gisement

La date limite de proposition de gisement est la date à partir de laquelle il ne sera plus possible de proposer l’approvisionnement d’une solution issue de l’économie circulaire : il faudra alors basculer sur une solution neuve équivalente. La date limite doit être renseignée par l’entreprise générale qui connait les délais d’approvisionnement de ses fournisseurs.

6- Connaître la quantité requise

Elle correspond à la quantité souhaitée sur le projet.

 Lister les informations sur les gisements trouvés

Pour chaque gisement identifié, il faudra ainsi recueillir

1- la localisation et quantité disponible du gisement.

2- les caractéristiques techniques

Dans un premier temps, il est important de vérifier que les caractéristiques techniques d’un potentiel gisement identifié correspondent aux attentes du projet. Il est rare de posséder la fiche technique d’un matériau issu du réemploi, il ne faut donc pas se limiter à ce support puisque des contrôles qualité et essais pourront être réalisés par la suite.

3- les dates de disponibilité

Une fois les critères de recherche renseignés pour chaque matériau, l’étape d’identification peut commencer. Pour chacun des gisements recherchés, à minima deux ou trois typologies de matériaux seront présentées à la MOE/MOA afin de palier le risque de décalage de planning ou de non-acceptation.

 Mettre en place la phase de recherche de gisements

La recherche de gisements peut se faire par plusieurs moyens : les acteurs du projet doivent exercer une veille constante sur leurs chantiers locaux respectifs dans le but d’identifier des potentiels matériaux issus de curage, des surplus de chantiers etc.

Opérer des échanges entre les gisements et les projets

La dimension territoriale est importante afin d’augmenter la correspondance entre l’offre et la demande. Des outils d’inventaire et de visualisation peuvent être mis en place pour rendre compte à l’échelle d’une filiale, voire d’un groupe, le potentiel des ressources présentes sur les différents sites. Cette synergie interchantier est nécessaire pour multiplier les opportunités de gisements.

S’accompagner des marketplaces digitales spécialisées telles que Cycle Up.fr

Ce sont des outils clés dans la recherche de gisements. Ces plateformes sont en partie alimentées par les ressources identifiées lors de diagnostics, mais également des filières de reconditionnement.

De façon générale, toutes les personnes physiques ou morales qui disposent de gisements peuvent directement les mettre en ligne (MOE, entreprises de déconstruction etc.). Les dates de disponibilité y sont mentionnées, ainsi que la localisation, le prix et les caractéristiques recensées lors du diagnostic figurent dans une description. Des photos viennent illustrer chaque matériau mis en vente.

Exemple d’annonce matériaux du site cycle-up.fr

Une fois le tableau de suivi complété avec les gisements correspondant aux attentes, le chargé de projet réemploi côté entreprise générale peut se rendre sur site pour juger visuellement de la qualité et de l’esthétisme du matériau. Cette visite est l’occasion de prendre des mesures et photos supplémentaires pour les soumettre à la MOA s’il s’agit d’un gisement d’intérêt. Souvent, celle-ci se fait en compagnie du propriétaire actuel du gisement, ou bien le gardien du site : c’est également l’occasion de lui demander les fiches techniques s’il les a, ou bien les contacts des sociétés de maintenance si les équipements techniques sont toujours sous contrat. 


Les critères les plus importants dans la recherche de gisements seront finalement les suivants :

  1. Les performances techniques afin de proposer un produit en adéquation avec les besoins du projet
  2. Le coût, puisque le budget reste un facteur important 
  3. L’esthétique, en sachant qu’il est possible de proposer un gisement de substitution pour favoriser le réemploi. Ce cas peut se présenter lorsqu’un gisement significatif est identifié mais que les finitions visuelles ne correspondent pas tout à fait aux attentes initiales de la MOA.
Articles similaires
groupe - résumé 2023
8 janvier 2024

Résumé de l’année 2023 chez Cycle Up!

Alors que la page de 2023 se tourne et que 2024 s’annonce pleine de promesses et de défis, nous sommes heureux de partager le bilan de l’année écoulée ! L’équipe Cycle Up a bien grandi ! Nous sommes ravis de…

Projet MURAT Acorus et Cycle Up
15 décembre 2023

Retour d’expérience sur un appel d’offre intégrant du réemploi : Acorus

Acorus, spécialisé dans de la réhabilitation, la maintenance, et l’entretien de bâtiments, revient sur sa collaboration avec Cycle Up dans le contexte d’un appel d’offres lancé par Elogie pour le projet MURAT. Elogie-Siemp est un bailleur social de la Ville…

Toilettes reconditionnées
11 décembre 2023

Comment choisir ses toilettes reconditionnées ? On vous dit tout !

Choisir un modèle de toilettes reconditionnées pour un projet n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense, mais ça reste essentiel. Car oui, on y en passe du temps !   Nous vous expliquons au travers de cet article…