Définir et traduire une stratégie de réemploi sur un projet d’aménagement

Bonnes pratiques Rédigé par : Team Cycle Up 28 mai 2024

À travers des projets de renouvellement urbain, de réhabilitation de friches et de fabrication des quartiers, les aménageurs sont initiateurs de nombreuses transformations du territoire. Leur position permet une visualisation globale des flux de matériaux à différentes échéances et échelles au sein d’un territoire, ce qui peut faciliter la mise en place de synergies entre les sites à démolir et ceux à construire, et la planification d’une certaine circularité des matériaux.

L’analyse croisée des flux existants, entrants et sortants, et du planning de l’opération doivent permettre à un aménageur de définir une stratégie de réemploi à l’échelle de la zone d’aménagement, qui pourra ensuite se traduire dans un schéma directeur.

Pour cela, l’aménageur devra se poser les questions suivantes :

  • Quels sont les types d’objectifs (quantitatifs ou qualitatifs) que je suis est prêt à imposer ?
  • Comment organiser le pilotage de la démarche ?
  • Des espaces fonciers sont-ils disponibles (même temporairement) pour permettre cette démarche ?

Traduire une stratégie en objectifs

Afin de traduire ses ambitions de réemploi, l’aménageur est amené à se positionner sur le type d’objectif souhaité. Plusieurs acteurs se sont
confrontés à l’exercice, la nature des objectifs diffère en fonction des ambitions portées par la structure et des opportunités des sites.

Si l’adoption d’objectifs qualitatifs peut être une première étape, des objectifs quantitatifs permettront de mieux piloter le suivi de leur atteinte ainsi que leur réévaluation en fin d’opération.

Exemples d’objectifs quantitatifs de réemploi

Partie déconstructionPartie construction
Préférer le réemploi, la réutilisation ou le recyclage des matériaux, en phase déconstruction (Est Ensemble)
 
Introduire du temps supplémentaire en chantier dédié à la déconstruction et à la récupération, par l’intervention de récupérateurs partenaires en amont de la déconstruction totale (la FAB Bordeaux)
 
Intégrer dans le marché de déconstruction la dépose des matériaux sur une plateforme de stockage et de transformation de matériaux qui sera identifiée en veillant au maillage territorial et en limitant les distances de transfert pour privilégier les plateformes situées à proximité du chantier. (Est Ensemble)
 
Réaliser de manière systématique un diagnostic PEMD pour les opérations de plus de 200 m² (Toulouse Métropole)
Permettre une réintroduction des matériaux dans les projets immobiliers développés sur les sites de projet de la FAB. (FAB Bordeaux)
 
Amener les équipes d’opérateurs immobiliers et maîtres d’œuvre à prendre en compte le réemploi dès les prémices du projet (FAB Bordeaux)
 
Cherche des solutions en éco-matériaux intégrant les terres du Grand Paris Express (Plaine Commune)
 
Évaluer l’impact de réduction carbone lié au réemploi dans le cadre de l’ACV (SADEV 94)
 
Prendre en compte les critères de réemployabilité / recyclabilité / démontabilité des matériaux afin d’optimiser leur valorisation future (Plaine commune)
 
Limiter la production de déchets de chantier en donnant le surplus de matériaux à des associations ou à des centres de formation (Est Ensemble)

L’aménageur peut étendre ces objectifs à l’ensemble de son
projet d’aménagement ou bien les destiner à des opérations
ciblées.

S’il décide de décliner sa stratégie en fonction des lots, les
espaces intégrant des phases de déconstruction pourront
être priorisés pour l’insertion du réemploi.

stratégie réemploi projet aménagement chantier immeubles

Exemples d’objectifs qualitatifs de réemploi

ObjectifsIndicateursExemple d’objectifsPhase
Diminuer la production des déchets par le réemploiTonnes de déchets évités20% de la masse des matériaux identifiés dans le diagnostic ressources (partie PEM du diagnostic PEMD) doit être valorisée via le réemploi (Cycle Up)Déconstruction/Rénovation
Masse de matériaux de réemploi incorporé au projet (tonne)Valoriser 5% en masse des matériaux identifiés comme réemployables issus de la démolition sur le projet futur (Cycle Up)Construction/ Rénovation
Part du montant de travaux dédiée au réemploiDédier 1% / 5% du montant des travaux à l’achat de produits issus du réemploi ou de la réutilisation (Plaine Commune/La Fab, Bordeaux)Construction/ Rénovation
Nombre de typologies de matériaux à réemployer / Part de matériaux issus du réemploi par typologie10% de réemploi en masse sur 4 familles de matériaux en aménagement intérieur et extérieur (SOLIDEO)Construction/ Rénovation
Favoriser le recyclage de déchetsTaux de matériaux valorisés90% de valorisation des déchets, objectif chapeau de tous les ouvrages (SOLIDEO)   Valorisation des déchets du BTP : tous déchets : 75 % en 2025 et 85% en 2031 / Inertes : 80 % en 2025 et 90% en 2031 (Métropole du Grand Paris)Déconstruction/Rénovation
Taux de béton intégrant des matières recyclées5% de matériaux recyclés dans les bétons de construction (Plaine commune)   30% de béton recyclé dans les fondations (SOLIDEO)Construction
Diminuer l’impact carbone de la constructionCO2 eq/m² économisé par surface de plancher construit750 kgCO2/m² SDP, les promoteurs sont libres dans l’atteinte des objectifs (SOLIDEO)   La démarche de réemploi devra permettre une économie de 25 kgeqCO2/m² construit ou rénové (Cycle Up)Construction/ Rénovation
Exemples d’objectifs qualitatifs

Certains objectifs, présentés ci-dessus, sont issus de chartes dédiées à l’économie circulaire mises en place par l’aménageur public. Les MOA publiques ou privées qui sont signataires de ces documents sont donc dans l’obligation d’inscrire ces intentions dans leurs opérations.

Prendre en compte les certifications et labels

Souvent engagées à l’échelle du bâtiment plutôt que du projet d’aménagement, les certifications environnementales souhaitées sur les opérations peuvent intégrer des objectifs de réemploi. L’aménageur qui impose déjà des certifications environnementales devra donc mettre en cohérence les objectifs de la stratégie de réemploi avec les objectifs de certifications et label.

stratégie réemploi projet aménagement

On peut citer parmi les démarches qui intègrent du
réemploi les certifications suivantes : HQE, Profil Cerqual Bas Carbone & Économie Circulaire, les labels Bâtiments Durable (Francilien, Méditerranéen, Occitanie, … ). D’autres démarches à l’échelle du quartier existent aussi telles que le label Ecoquartier ou la certification HQE Aménagement.

Une fois la stratégie adoptée, l’aménageur pourra développer la phase opérationnelle avec plusieurs piliers :

  • l’intégration de la stratégie dans les documents cadre du projet d’aménagement,
  • l’anticipation de la logistique urbaine des matériaux de réemploi,
  • la coordination des flux de gisements entrants et sortants entre les projets,
  • le pilotage et suivi au sein des opérations.
Articles similaires
ESS cycle up et muto
2 avril 2024

Acteurs de l’ESS, n’hésitez plus, optez pour des matériaux issus du réemploi !

De nombreux acteurs et associations de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) cherchent à réduire leurs dépenses par faute de moyens. L’achat de matériaux est le parfait exemple d’un coût qui peut se réduire très facilement. Et si, plutôt que d’opter…

8 mars 2024

Des WC reconditionnés vendus dans les agences CEDEO

CYCLE UP est particulièrement fier d’accompagner l’enseigne CEDEO dans sa démarche de développement de l’économie circulaire, avec la mise en marché à partir de l’hiver 2024 de produits sanitaires reconditionnés dans leurs agences d’Ile-de-France. Cette nouvelle collaboration démontre l’engagement concret…

groupe - résumé 2023
8 janvier 2024

Résumé de l’année 2023 chez Cycle Up!

Alors que la page de 2023 se tourne et que 2024 s’annonce pleine de promesses et de défis, nous sommes heureux de partager le bilan de l’année écoulée ! L’équipe Cycle Up a bien grandi ! Nous sommes ravis de…