Le réemploi, une réponse aux enjeux climatiques

Bonnes pratiques Rédigé par : Team Cycle Up 30 janvier 2023

Le réemploi est une solution de construction positive face aux enjeux du réchauffement climatique. En effet, les matériaux de seconde main ne sont pas extraits des carrières. Ils ne sont également pas produits ou fabriqués dans des usines, ni transportés depuis des pays lointains. Réutilisés, ils n’auront pas à être gérés comme des déchets : enfouis ou incinérés.

Le réemploi est une solution bas-carbone très efficace et pertinente pour continuer à construire tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Il entre en complémentarité des filières biosourcées.

56 % de l’impact carbone d’un bâtiment sur toute sa durée de vie provient des matériaux et du carbone embarqué par leur matérialité et leur mise en œuvre. La question de réemploi s’impose sérieusement dès lors que l’on sait que ce taux est largement supérieur aux consommations générées tout au long de la vie de l’ouvrage.

Réemploi et ressources

L’histoire du réemploi est étroitement liée aux problématiques de ressources. Depuis l’après-guerre, les matériaux de construction sont des matières premières extraites partout sur la planète, très loin des sites de construction. Si l’approvisionnement a longtemps été local, depuis la révolution industrielle, il ne l’est plus du tout. 

Tous les matériaux, tels que les métaux, les matériaux composites, les matières plastiques, les composants électroniques, le bois d’œuvre, ainsi que les matières minérales, sont la plupart du temps importés de pays lointains.

réemploi solution enjeux transports

Là-bas, l’extraction minière est florissante, la main d’œuvre est peu coûteuse et les normes environnementales beaucoup plus souples. On note néanmoins une exception notable pour certaines ressources de terre cuite, utilisées dans la fabrication de briques de tuiles.

La fin de l’abondance et la limitation des ressources

On sait aujourd’hui que la planète ne dispose pas de ressources infinies ; sa surface est limitée. Alors que les mines ont des impacts environnementaux bien souvent insoutenables, leur extraction demeure fortement énergivore.

On estime qu’aujourd’hui, 10% de l’énergie mondiale est affecté à l’extraction des ressources minières : il faut extraire toujours plus loin, toujours plus profond, avec des engins encore plus puissants et dans des gisements de moins en moins « purs » dont il faut raffiner les minerais extraits. 

Dans cette nouvelle ère où l’urgence climatique, les tensions économiques et les crispations politiques se font de plus en plus pressantes, l’accès inconditionnel, fluide et bon marché à des ressources qui se trouvent à l’autre bout du monde n’est définitivement plus garanti.

Le réemploi pour lutter contre la raréfaction des ressources

Les derniers mois ont été marqués par des retards de chantiers dû à un approvisionnement de plus en plus long et aléatoire des matériaux. La crise sanitaire, la perturbation du trafic maritime mondiale et la crise énergétique viennent amplifier l’inexorable raréfaction des ressources.  

Chez Cycle Up, nous espérons participer modestement à développer des solutions pour les bâtisseurs qui souhaitent continuer à rénover et à construire au travers de matériaux et de ressources directement disponibles sur notre territoire.

coordinateur chantier réemploi

Dans cet objectif, nous changeons de regard sur ce que le secteur appelait autrefois des déchets : nous les considérons aujourd’hui comme des ressources. Lors de la déconstruction d’un immeuble, nous procédons à un diagnostic ainsi qu’à la préconisation de méthodes « préservantes », sans pour autant affecter le potentiel de réemploi.

Après cette étape, nous considérons l’immeuble comme une banque de matériaux pour les projets de construction du territoire. Le site devient dès lors une mine urbaine !

Le réemploi est une réponse aux enjeux climatiques, mais également une solution face au phénomène global de raréfaction des ressources et des matières premières. 

Afin de répondre aux tensions sur les délais d’approvisionnement et les aléas des coûts d’achat variables et incertains, le réemploi permet de limiter la dépendance du secteur aux fournisseurs et extractions minières lointains.

organiser chantier en vue du réemploi
Articles similaires
Projet 35 capucines
20 juin 2024

Retour d’expérience d’un projet de réemploi par une entreprise de construction : le projet 35 Capucines

Brian NKONKI MIKANDA, Ingénieur travaux chez Fayat, une grande entreprise de travaux en bâtiment, a accepté de répondre à nos questions dans le cadre d’une collaboration avec Cycle Up sur le projet de rénovation Capucines. Un chantier sur lequel Fayat…

expo galerie cycle up
4 juin 2024

Les lauréats du concours Cycle Up 2024

« Le réemploi transitoire » Fin mai s’est terminé la 4ᵉ édition de notre concours à destination des étudiants et jeunes diplômés en architecture, design ou ingénierie autour de l’upcycling. Le thème de cette année : le réemploi transitoire ! Inspiré de…

28 mai 2024

Définir et traduire une stratégie de réemploi sur un projet d’aménagement

À travers des projets de renouvellement urbain, de réhabilitation de friches et de fabrication des quartiers, les aménageurs sont initiateurs de nombreuses transformations du territoire. Leur position permet une visualisation globale des flux de matériaux à différentes échéances et échelles…